Nos Traditions Villageoises.
Le Laetare de Sart lez Spa >>>>> Les Vieux Métiers >>>>>
La Fête du Boeuf >>>>> La Fête du Chou >>>>>
Le Carnaval de Jalhay et d' Herbiester >>>>>  

 

 
 
 
 
Home Page
Le Laetare de Sart
Laetare (cortège du 15 mars 2009news>>> VOIR
Laetare (cortège du 24 février 2008news>>> VOIR
 
 
Laetare (cortège du 11 mars 2007>>> VOIR
 
Laetare (cortège2002)  VOIR Laetare (cortège2003)  VOIR
Laetare (cortège2004)  VOIR Laetare (cortège2006)  VOIR
 
 

Notre Laetaré (cortège carnavalesque)

Les Sartois surnommés par l'histoire "Les tiesses di fier " de leur ardeur au travail, aiment aussi s'amuser. Le retour du printemps est prétexte aux festivités du Carnaval- qui chez nous débute le dimanche précédant le mardi gras par la récolte du bois qui sert à la préparation du "Grand Feu " du Mardi Gras. Depuis 1660, les Sartois et leurs rivaux pour l'occasion, les Tiègeois ,fêtent le Carnaval, guidés par le Courrier, le Tambourin et l'accordéoniste. De nombreux Dominos Blancs (Sart) et Noirs (Tiège), sautillent dans les rues des deux villages et visitent les maisons pour faire sortir les filles, et les emmener dans les salles et cafés pour y danser et "boire un henna".Cette journée se termine par le Grand feu et une soirée endiablée. Actuellement, ce sont les jeunes enfants qui récoltent farine, sucre, oeufs, lait, de maison en maison et d'autres friandises. Ils conduisent le tout à la salle ou des mains expertes cuisinent de délicieuses crêpes gratuites pour les enfants lors d'une après-midi inoubliable pour tous. La soirée se termine aussi par le Grand Feu, allumé par les derniers mariés des deux villages, poursuivie par des danses frénétiques de tous les travestis et carnavals présents. Le vendredi avant le Laetaré local, venez tous assister à la soirée des " Rôles ".! Chaque personne visée est invitée à payer sa bouteille de " pêket". C'est en somme le " Bêtisier " des gens du village. Antérieurement, chaque char réservait un chant ou une scènette à présenter au public lors de l'arrêt sur la Place du Marché et rôles étaient alors chantés sur le dernier char du cortège. Pourquoi a t on abandonné cette charmante coutume ? Les temps changent !...

Des milliers de fleurs...

L' Apothéose du Carnaval, c'est à dire, ici à Sart, le 3 ème dimanche après le Mardi Gras. Le prestigieux Courrier accompagné actuellement d'une Bergère, guide le cortège. NB : Courrier & Bergère figurent au musée du Carnaval à Binche -> dire leur rôle de premier ordre ! Ils sont vêtus en << rose et blanc >> à Tiège et << bleu et blanc >> à Sart. Des attelages de chevaux de trait sont la véritable fierté des Sartois. Couverts de << rudjons >>(clochettes)et de fleurs en papier (boule de neige) ces animaux aussi massifs que majestueux marient force et élégance. A l'origine, les charrettes tractées par les chevaux étaient composées simplement de quelques roses ( en papier crêpon) tournées au fer à tricoter et de branches de sapin. Les sujets représentés étaient simples, seul importait de participer à la fête. Une saine rivalité entre les deux villages de Sart et de Tiège a fortement fait progresser la qualité du cortège. Les sujets comportent actuellement des dizaines de milliers de fleurs en papier de soie. Chacun prépare son sujet dans le plus grand secret. Jeunes et moins jeunes... de 7 à 77 ans et au-delà confectionnent les oeillets en papier ( franger-enfiler sur un fil de fer invisible et composer cette fleur ) lors de longues soirées d' hiver. Aujourd'hui, pas moins de 900 participants accompagnent les chars. Nos cortèges sont devenus de véritables << Corso-fleuris >> animés par des fanfares chatoyantes et endiablées. NB : 250.000 fleurs -Papier soie coupé en ronds de 8 cm, crantés aux ciseaux ou à la machine(actuellement) et enfilés sur un fil à raison de 8 rondelles et façonnés à la main. Les fleurs sont fixées sur un treillis ou collées sur des cartons pour recouvrir les sujets élaborés par des mains expertes.

Les Sartois ont-ils toujours aimé s'amuser ? Depuis plus de trois siècles en tout cas, le retour du printemps est, dans le village, prétexte aux manifestations carnavalesques. Ces festivités autour du Mardi-gras persistèrent jusqu'en 1938. Bien des années auparavant déjà, des jeunes gens avaient décidé de fêter la mi-carême. Pendant les trois semaines la précédant, ils mettaient leurs économies en commun pour s'acheter un tonnelet de " pèket " . Le grand jour venu, ils le promenaient triomphalement dans le village, tiré par deux boeufs enrubannés pour l'occasion.

Une rivalité ancestrale . . .

Aujourd'hui encore, c'est dans le plus secret que les habitants des villages voisins, autant rivaux, de Sart et de Tiège préparent" leur " cortège du quatrième dimanche de Carême. Une joute amicale, mais néanmoins tenace, piment du succès de cette journée, fera se mesurer les participants des deux cortèges, rivalisant d'humour, de drôlerie, d'originalité et même très souvent de bon goût, dans la conception des chars qui évoquent le plus souvent l'actualité. Qui de Sart ou de Tiège aura les plus beaux chars, cette fois ? La bonne foi n'est souvent guère de mise ... A l'origine, les chars étaient essentiellement tractés par de puissant chevaux ardennais, couverts de grelots. L'un ou l'autre char sartois bénéficie encore de ce superbe attelage de nos jours. Ils étaient garnis de branchages, d'épicéa surtout, piquetés de quelques fleurs. Les sujets étaient simples, l'essentiel étant de participer ! Les acteurs étaient pour la plupart costumés en soldats de l'Empire. Seuls les hommes avaient le droit de se déguiser (ce n'est qu'après la 2° guerre mondiale surtout que les jeunes filles commencèrent à porter masques et travestis...).Peu à peu, le cortège prit forme. Il fut précédé de cavaliers. Il y eut le char de la jeunesse, puis des aînés, puis... beaucoup d'autres !

 
Haut de page   -   Home Page
 
 
Les Vieux Métiers
 
Les Vieux Métiers: Voir
 

Nos r'prindans récène !

A l'heure actuelle, cette fête de l'authenticité est devenue un évènement régional et attendue de tous, villageois et autres... En 1976, eut lieu la première '' Fête des Vieux Métiers ''. Elle naquit de la volonté de l'instituteur du petit village de Sart et de ses élèves de retrouver leurs racines, d'ou le titre wallon '' Nos r'prindans rècène ''.Les aînés retrouvèrent alors les gestes d'autrefois pour bien faire comprendre à leurs petits enfants quelle avait été la vie rude des paysans d'une bourgade de Haute - Ardenne, pays des fagnes, au début du siècle. Et le forgeron cercla à nouveau les roues de charrette, le cultivateur battit l'avoine, la fermière baratta le beurre, la ménagère prépara la ''longue soupe''... Chacun se prit au jeu et ils furent des dizaines à revivre avec vérité et émotion les métiers, les travaux, les coutumes et les loisirs du passé. Le public ne s'y trompa pas , l'authenticité qui présidait à cette évocation le séduisit et il en redemanda... 1978, 1980, 1983, 1987, 1990, 1994, 1998 ! Cette fête vit toujours, elle vous fera partager ce moment unique et vous fera découvrir la convivialité des villageois..

Le début des Vieux Métiers

En 1976, eut lieu la première " Fête des Vieux Métiers ". Elle naquit de la volonté de l'instituteur du village de Sart et de ses élèves de retrouver leurs racines, d'où le titre wallon " Nos r'prindans rècène ".

Les aînés retrouvèrent alors les gestes d'autrefois pour bien faire comprendre à leurs petits enfants qu'elle avait été la vie rude des paysans et des paysannes d'une bourgade de Haute-Ardenne, pays des fagnes, au début du XX ème siècle.

Et le forgeron cercla à nouveau les roues de charrette, le cultivateur battit l'épi, la fermière baratta le beurre, la ménagère retrouva la recette de la " longue soupe "...

Chacun se prit au jeu. Ils furent des dizaines à revivre avec vérité et émotion les métiers, les travaux, les coutumes et les loisirs du passé.

Le public ne s'y trompa pas; l'authenticité qui présidait à cette évocation le séduisit et il en redemanda ...

1978, 1980, 1983, 1987, 1990, 1994, 1998, 2002 maintenant...!

La fête, à son tour, a franchi le cap du second millénaire. Elle vit toujours et vous attend une fois encore avec ses 400 acteurs, artistes et artisans, qui veulent encore partager ce moment unique avec vous !

Les affiches de 1976 à nos jours

 
Haut de page   -   Home Page
 
 
LA Fête du Boeuf
 
La Fête du Boeuf: Voir
 
 
Haut de page   -   Home Page
 
 
LA Fête du Chou
 
La Fête du Chou: Voir
 
 
Haut de page   -   Home Page
 
 
Le Carnaval des " Boeufs et des Sangliers ".
 
Le Carnaval de Jalhay & Herbiester: Voir
 
 
Haut de page   -   Home Page
 
 
 

Home Page