Les Curiosités

La maison Lespire

En 1554, le Prince - Evêque Erard de la Marck octroyait aux Sartois le droit de tenir un marché franc le samedi et deux franches foires par ans. La place était entourée de belles maisons de style gothique ce qui démontre l'importance d'alors. Une seule maison dont l'étage date de 1616 (rez de chaussée du 16ème siècle) témoigne encore de cette époque, la maison Lespire, ''A hauts égrés'', qui est classé, comme la tour de l'église.

maisonlespire.jpg (15139 octets)

vichene.jpg (50484 octets)

Le vieux chêne

C'est le plus vieux Sartois... La tradition veut que Charlemagne y ait rendu justice ! Il est entièrement creux et l'intérieur fut carbonisé par une famille de bohémiens qui avait installé une marmite. Pourtant il reverdit chaque année avec un curieux feuillage de deux tons.


La maison du maquis

Reconnaissable à sa peinture rose- lilacé, elle abrita en 1944 pour quelques mois, le prince Charles, frère du roi Léopold III, qui fuyait les allemands.

maquis.jpg (37076 octets)

bronfort.jpg (26798 octets)

La maison Bronfort

Elle date de la fin du XVIII°siècle. La famille Bronfort l'occupa jusqu'en 1922. Plus tard, entre 1943 et 1950 elle devint hôtel, avant que la commune de Sart ne la rachète. En 1989, le comité culturel loua l'immeuble pour 99 ans. Elle fut entièrement restaurée dans son état initial grâce aux retombées des fêtes des vieux métiers. Expositions, ateliers créatifs, conférences et réunions diverses y sont organisés.


La maison vicariale

Ce très beau petit immeuble du début du XIX°siècle a été entièrement restauré par le Syndicat d'Initiative de la Vallée de la Hoëgne qui y organise diverses manifestations et y tient ses permanences.

vicariale.jpg (38807 octets)

perron.jpg (31281 octets)

Le Perron

C'est le symbole des libertés et franchises communales concédé, comme ceux des autres bans du Franchimont, par les autorités principautaires Celui de Sart date de 1458, la pomme de pin surmontant sa colonne de pierre évoque la cohésion du peuple et son indépendance. C'est à son pied qu'étaient promulgués les règlements et que se rendaient jugements et sentences sous l'Ancien Régime. Il fut ''raccommodé'' à diverses reprises, reconstruit en 1833 pour la somme de 95 francs... restauré enfin en 1904.


L'église

Après Theux en 814, Verviers et Sart furent les premières paroisses du marquisat de Franchimont. Sart englobant alors les pays de Spa et de Jalhay. L'église actuelle date de 1705. On y remarque deux pierres tombales de bourgmestres du XVII°siècle, et dix dalles funéraires sont encastrées dans les murs extérieurs. Les fonds baptismaux sculptés en 1620 portent une inscription rappelant l'incendie de 1615 qui détruisit l'édifice et 42 maisons. La tour fut épargnée, comme d'un autre grand incendie en 1651. Elle date du XII°siècle et servit de tour forte.

eglise.jpg (31029 octets)

Home Page