Sart-lez-Spa d'Antan ( Ancienne cartes postales )

 
Accueil
Sart-lez-Spa
Solwaster
Tiège
Nivezé
La Hoëgne
La Fagne
Images diverses
Hôtels de la région
Laetaré d'Antan
 
Écrivez-nous
AP © Sart Web News

Je suis né à Sart le 21 avril 1900 dans une ferme qui donnait bien de la peine à mon père pour réunir le montant de la location... Le printemps, c'était le moment des semailles, seigle, avoine et plantation de pommes de terre. Le mois de juin amenait la fenaison. Les foins étaient fauchés à la faux. La fenaison finie, les paysans gagnaient la fagne pour y extraire la tourbe destinée au chauffage. Ils coupaient la mousse, les bruyères, les fougères qui, séchées serviraient de litière.

Dans la forêt, ils faisaient provision de bois de chauffage. L'automne était pour les enfants la période des vacances, de mi-septembre jusqu'à la Toussaint. Il fallait alors assurer la garde du bétail qui paissait dans les terrains non clôturés. Puis il y avait le ramassage des pommes de terre. L'hiver ramenait les longues soirées et les veillées avec les voisins à la lueur d'une lampe à pétrole.

La vie était assez dure, les revenus provenaient de la vente du beurre des pommes de terre ou, si c'était vraiment nécessaire, d'une vache. Le mois de novembre amenait la fête du cochon. C'était l'occasion d'inviter parents et amis au festin pour y goûter boudins et autres charcuteries. C'était la vie de chaque ménage !

Gustave Bonniver